L'Oribus &
Histoire et société en Mayenne

MAINE découvertes n° 80

Plusieurs articles intéresseront directement les lecteurs mayennais.
L’étonnante histoire d’un fonds d’atelier : à partir de sources archivistiques récemment exploitées, Arnaud Bureau retrace l’itinéraire du peintre verrier lavallois Auguste Alleaume (1854-1940).
Bernard Christin présente la personnalité et le travail du mayennais Pierrick Bourgault, Le chantre du bistrot qui a consacré plusieurs ouvrages à ces lieux de convivialité.


Les autres articles s’intéressent à des lieux sarthois : Lucienne Renaudin-Vary dresse le portrait de Tiphaine Hamerel, Le nouvel ange musicien du Mans.

À partir d’une sculpture en terre cuite de Emille-Antoine Bourdelle reçue par les musées du Mans, François Arné raconte une amitié artistique, Bourdelle et Champsaur.

Le sens du bois tourné concerne Babette et Dominique Plessis, deux artistes installés à Avessé (Gilles Kervella).

A Saint-Pierre-de-la-cour, au Mans, Le mobilier est dévoilé sur trois siècles par Étienne Bouton.

Le travail de Lilas Force, souffleuse de verre au Mans, permet à Cédric Lebreton de mettre en scène «Un imaginaire en fusion».

Toujours au Mans, Il sera temps de donner du temps au temps : Paul Deciron décrit la réhabilitation du cadran de la Couture.

Peintre fidèle de la Sarthe, c’est ainsi que nous est présenté Daniel Frot par Roger
Lecoq.

Le même auteur nous rappelle le rôle joué dans le passé par l’étain, tant dans la sphère domestique que religieuse : Les cimarres du Mans.

MAINE découvertes, le magazine Sarthe-Mayenne, n° 80, mars-avril-mai 2014, 7 €

livre

L'Oribus - La Mayenne, histoire et société © 2019 | Tél: 02 43 68 24 88 - E-mail: info@oribus.fr
Plan du site | Crédits/Mentions | Création : JLGraphisme